Magic emperor chapitre 601


Traducteur: Ych
———

Les rayons brumeux du soleil matinal éclairaient une petite cour intérieure.

La figure imposante et immobile se tenait droite comme une statue. Le seul changement qui se produisait était son ombre, qui rétrécissait au fur et à mesure que le soleil se levait.

Cela faisait sept jours qu’il se tenait là, immobile et silencieux. Son aura épaisse et brutale tenait tout le monde à distance, les faisant frissonner.

Une légère mélodie se fit entendre alors qu’un petit ancien passait par là.

Les oreilles de la statue tressaillirent, et sa paupière trembla, tournant la tête : ” Ol’… Aîné Yuan, tu es de retour ! ”

La statue ne voulait rien d’autre que cracher des jurons, mais elle y pensa mieux, optant pour une réponse respectueuse.

L’aîné Yuan commença, puis grimaça, sautillant, “Ha-ha-ha, monsieur Gui Hu, de quoi aurais-tu besoin ?”.

“Euh…”

Gui Hu fronça les sourcils, ne sachant plus où donner de la tête. Zhuo Fan et Kui Lang avaient bien dit que ce type était plus qu’il n’y paraissait, mais il n’arrivait pas à comprendre comment. Le vieil homme n’était que cela, un vieil homme moyen. Il avait toujours été soumis et flatteur comme n’importe qui d’autre et avait rendu d’autant plus difficile au disciple du grand sommet de la secte intérieure de plier le genou et de demander de l’aide.

Les paroles de respect de Zhuo Fan à l’égard du vieux briscard résonnèrent à nouveau dans son esprit, et son malaise s’estompa. Jeter sa petite fierté ne signifiait rien quand Zhuo Fan descendait de ses grands chevaux pour débattre avec ce type.

Gui Hu balbutia enfin : “Aîné Yuan, l’intendant Zhuo m’a envoyé chercher des conseils sur la voie du cœur. S’il te plaît, éclaire-moi.”

Gui Hu rougit en un instant, mourant d’embarras pour avoir parlé comme un enfant de trois ans.

L’aîné Yuan haussa un sourcil, puis sourit : ” Ha-ha-ha, très bien joué d’avoir surmonté ton orgueil en parlant à ce petit vieux que je suis. Cet acte à lui seul marque un grand progrès dans ton avenir proche. Être à côté de Zhuo Fan depuis si longtemps a ses avantages.”

[Eh, comment se fait-il que son humeur ait changé ?]

Gui Hu était abasourdi, voyant le vieux vieux Yuan perdre son air ingrat de personne et gagner un air de mystère.

Ses yeux étaient si profonds que Gui Hu avait l’impression de s’enfoncer dans un puits sans fond.

[Qui est ce type ? Pourquoi le bureau du travail cache-t-il tant de monstres ?]

Le cœur de Gui Hu fit un bond. L’aura imposante de l’aîné Yuan lui faisait ressentir un air majestueux que même son maître ou le Vénérable Shi ne pouvaient dégager.

” Ha-ha-ha, Gui Hu, viens, je vais te faire connaître la voie du monde. ” L’aîné Yuan sourit tout en s’enfonçant dans le bureau du travail.

Gui Hu était juste derrière lui.

L’aîné Yuan s’arrêta devant une fourmilière, voyant ces petites bestioles occupées à transporter de la nourriture.

Il dit : “Comment ferais-tu pour tuer ces fourmis ?”

Gui Hu était déconcerté : “Avec un coup de pied, comment faire autrement ?”

“Ha-ha-ha, tu as raison. Ces petites créatures peuvent mourir rien qu’avec ça. Essaie.” L’aîné Yuan se tenait la barbe avec un vague sourire.

Gui Hu fit ce qu’on lui demandait malgré le doute grandissant sur la tournure que prenaient les choses. Lorsqu’il leva le pied, il vit des dizaines de fourmis mortes, mais certaines rampaient encore, poursuivant leur chemin.

L’aîné Yuan secoua la tête : “Tu vois ça ? Quelqu’un est passé au travers. C’est ton état actuel, tu as de la puissance mais aucun moyen de l’utiliser, ce qui fait que combattre même quelqu’un du stade Radiant comme toi est un défi. Tu as fait ton chemin dans la secte intérieure pendant tout ce temps, non pas parce que tu es fort, mais parce qu’il n’y avait pas de véritable expert dans les parages. Tu verras que le Rassemblement du Double Dragon ne comptera que des gens au cœur ferme, en particulier ceux des trois sectes moyenne et supérieure. En étant poussés, ils ne manqueront pas de riposter plus fort.”

Gui Hu était troublé, pressant l’aîné Yuan : ” Q-Qu’est-ce que je dois faire ? ”

“Nous en revenons à la même question. Comment tuer les fourmis ?”

L’aîné Yuan se pencha et prit une fourmi, “Ton coup de pied était désinvolte parce que tu as pris ces fourmis pour rien. Et si tu mourais de faim et que ces fourmis étaient la seule chose qui existait ?”

“Euh… Aîné Yuan, je suis au stade Radiant. Je ne comprends pas…” Gui Hu cligna des yeux.

L’aîné Yuan secoua la tête, “Quelle tête de mule. Je faisais seulement une analogie. Tu peux aussi considérer que tu es un enfant et que tu as faim. Comment aurais-tu réagi face à ces fourmis ?”

Gui Hu fixa les petites bestioles qui détalaient, et ses yeux devinrent rouges.

“Oui, c’est vrai, tu les mangeras toutes, ou tu mourras”. L’aîné Yuan acquiesça, libérant une soif de sang si épaisse qu’elle fit frissonner Gui Hu, qui sentit de l’eau glacée se déverser sur lui.

Il tourna un regard ébahi vers l’aîné Yuan, mit cette fourmi dans sa bouche et l’avala.

Mais la soif de sang choquante continuait, et le doute vint alors, [Qui est cet homme ?].

L’aîné Yuan se tint la barbe en souriant, ” Tu vois, même face à une fourmi, tu dois tout donner ou mourir de faim. Tu dois trouver ta propre raison de tuer, sinon tu ne te donneras jamais à fond pour tuer quoi que ce soit. Le ciel est cruel envers tous les êtres vivants, mais il est aussi juste. Ainsi, les chemins démoniaques et justes coexistent. Les justes aiment la vie et les démoniaques poursuivent le massacre. Mais il faut tuer pour que la vie ait un sens.

“Ou bien en massacrant tout sur ton passage, tu finirais par être consumé par cela, en t’écartant du droit chemin. Pour poursuivre le chemin, il faut devenir démoniaque, c’est le seul moyen. Dis-moi, quand tu tuais tous les disciples que tu rencontrais, était-ce là ta véritable force ? Tu ne sais même pas ce que c’est. Tu as vu Zhuo Fan, ses coups simples mais précis, ils étaient tous destinés à tuer.”

Gui Hu frissonna et le respect peignit son visage toujours sévère pour ce vieux monsieur.

“Va, sois un travailleur comme l’a dit Zhuo Fan, cela aidera ton cœur à grandir. La jeunesse, c’est l’arrogance, c’est quelque chose que chacun d’entre vous possède, et cela vaut doublement pour les talents. Mais la route est pleine de rebondissements, et parfois, il est payant de faire preuve de retenue. Quand tu apprendras à faire comme Zhuo Fan, tu auras fait des progrès. Cela te sera d’une grande aide pour tes futures cultivation.” dit l’aîné Yuan.

Gui Hu fit une profonde révérence et partit.

Son départ fut suivi d’un applaudissement.

Clap~

“Ha-ha-ha, les paroles de l’aîné Yuan sonnent vrai et familial comme toujours. C’est la première fois que j’entends qu’il faut être démoniaque pour suivre le bon chemin. Il faudra que je l’analyse davantage.”

L’aîné Yuan sourit puis secoua la tête, “Intendant Zhuo, maintenant ne te moque pas de ces vieux os. Tu es bien plus doué que moi dans ce domaine.”

“Comme c’est gentil de ta part, aîné Yuan. Je souhaitais seulement avoir une discussion nocturne avec toi. Comme Gui Hu t’a attendu sept jours, j’ai fait de même.”

“Il se trouve que c’est une attente en vain. Il vaut mieux que tu retourne.” L’aîné Yuan secoua la tête.

Zhuo Fan haussa un sourcil : ” À quoi cela sert-il ? ”

“C’est ma réplique. Depuis quand t’es-tu mis à dos la Secte de l’Âme démoniaque ? Ils sont à nos portes et te réclament !” L’Ancien Yuan haussa les épaules.

Zhuo Fan dit : ” Troisième jeune maître Han ? ”

“Lui aussi, mais quelqu’un d’autre également. Son deuxième frère, le deuxième jeune maître Han est ici pour défier la zone d’élite. Mais cela ne devrait pas te poser de problème.” L’aîné Yuan acquiesça.

Zhuo Fan marmonna : ” Il en a après mes travailleurs ? ”

“Quel homme viendrait fourrer son nez dans les affaires de ton bureau du travail ? Bien que le chef de secte ait demandé au bureau du travail de nettoyer le ring. C’est ton devoir, mais si tu ne veux pas y aller, il faudra que ce soit un des élites.”

Zhuo Fan roula des yeux et poussa un juron en partant, ” Xie Wuyue me force la main. Ils sont venus pour la zone des élites, alors pourquoi diable entraînes-tu le bureau du travail dans cette histoire ?”

“Ce n’est pas ma faute, c’est le chef de la secte qui fait attention à la réputation de la secte. En tant que responsable du bureau du travail, c’est quelque chose dont tu n’as pas à t’inquiéter.” L’aîné Yuan glousse…

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

AW_
selaz
TakeVape
onizuka2mz
Rémy
Alban
Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser