Magic emperor chapitre 592


Traducteur: Ych
———

Tous les regards se sont tournés vers l’entrée de la vallée.

Une mince silhouette sautillait, un humble sourire aux lèvres alors qu’il baissait la tête à chaque fois qu’il rencontrait des gens. “Désolé, désolé, je suis un peu en retard, ha-ha-ha…”

Les yeux des deuxième et septième anciens brillent de dédain.

[C’est ce type qui tient le Bureau du travail d’élite sous son emprise ? Il a peut-être fait preuve de puissance dans la compétition de la secte intérieure, mais il n’arrivera à rien sans une colonne vertébrale. Il doit trembler dans ses bottes pour avoir recours à un banquet aussi humiliant].

Tous les anciens de la secte intérieure et même certains de leurs disciples se moquaient de lui.

Les visages des travailleurs du bureau du travail étaient brûlants de honte et de remords d’avoir été humiliés par ce type.

Malgré tout, ils trouvaient étrange que l’intendant Zhuo, toujours décisif et si sage, se soit transformé en une mauviette.

Zhuo Fan arbora le même sourire chaleureux jusqu’à la table d’entrée et s’inclina : “Toutes mes excuses. J’ai été retardé et je vous demande pardon.”

“Ha-ha-ha, tout va bien. Tout ce qui compte, c’est que nous soyons tous là.” Fiend Yang détestait l’attitude mauviette de Zhuo Fan mais joua tout de même les médiateurs, ” Un jour, le bureau du travail des élites et la secte intérieure seront les piliers de la secte du complot démoniaque. Nous devons mettre le passé derrière nous.”

[Bien sûr que nous le ferons.]

Le deuxième ancien se moqua intérieurement avec le septième ancien et ils souriaient tous les deux d’une oreille à l’autre.

Le deuxième ancien commença avec son humiliation standard, “Zhuo Fan, tu as organisé ce banquet d’excuses, et pourtant tu es celui qui arrive en dernier. Tu appelles ça être sincère ? Tu ferais mieux de te rattraper auprès de nous ou tu n’entendras jamais la fin de l’histoire.”

“On n’est pas tous là ? Pourquoi es-tu si entêté ?”

Le vénérable Qi frappa la table tandis que les deux aînés arboraient le même sourire moqueur.

[He-he-he, ils sont sur le point d’éclater, il vaut mieux que vous commenciez tout le bazar.]
Le septième ancien plaisanta : “Vénérable Qi, c’est vous qui avez organisé le banquet d’excuses pour les torts que vous nous avez causés. Le bureau du travail des élites a donc intérêt à se prosterner avec sincérité pour ses erreurs. As-tu la bonne attitude ? Pourquoi ne puis-je pas sentir une once de sincérité de votre part ? Nous ne supporterons pas cet outrage et cette arrogance et nous irons voir le chef de la secte avec ça !”.

“Pourquoi vous…” Le vénérable Qi grince des dents, prêt à en venir aux mains.

Zhuo Fan écarta l’ambiance tendue, “Allons allons allons, Vénérable Qi, calmez-vous s’il vous plaît. C’est nous qui sommes dans l’erreur. Le septième ancien a raison, nous devons être sérieux dans nos excuses. S’il te plaît, reviens t’asseoir.”

Le vénérable Qi lui jeta un regard noir et souhaita donner une raclée au voyou. [Tu n’as pas dit que c’était de leur faute ? Comment se fait-il que tu agisses comme si c’était notre erreur ?]

Ces vieux schnocks se contentaient d’avoir une bonne excuse et maintenant ils s’en prennent à tout. Il n’était jamais arrivé qu’un grand vénérable soit humilié par de simples aînés.

Soupirant, le Vénérable Qi s’affaissa sur sa chaise, tandis que le groupe de Kui Lang était furieux contre Zhuo Fan.

[Qui aurait cru que l’intendant Zhuo finirait par être aussi lâche devant les anciens.]

Leur foi en Zhuo Fan était anéantie, et les travailleurs baissaient la tête de honte.

[C’est ça prendre le camp en battant le général, ha-ha-ha…]

La secte intérieure riait intérieurement.

Le deuxième ancien hocha la tête en signe d’appréciation, son sourire si éclatant, “Intendant Zhuo, nous pouvons sentir ta sincérité, mais les vrais coupables…”

“Ne t’inquiète pas, ils présenteront certainement des excuses sincères aux aînés”. Zhuo Fan saisit la balle au bond et se tourna vers la bande de Kui Lang : “Ne restez pas plantés là, présentez vos excuses !”

Les quatre tremblaient d’indignation.

Le deuxième ancien grimaça intérieurement, [C’est la tête de cochon que je voulais voir.] Et il s’assura d’ajouter de l’huile sur le feu, “C’est comme ça que vous vous excusez ? Humph, vous devriez faire tomber ce front et nous aduler aussi. Et peut-être, juste peut-être, nous y croirons.”

[Adule ta grand-mère, sale type !]

Kui Lang frappa la table, mais Zhuo Fan l’empêcha de se lever.

Zhuo Fan plissa les yeux : ” Euh, pour être honnête, tout est de ma faute. Je devrais m’excuser, c’est le but même de ce banquet. Si les anciens souhaitent être adulés, alors c’est ce que je leur offrirai.”

“Intendant Zhuo !” Kui Lang a crié. Zhuo Fan lui a fait signe de s’éloigner.

Les deux aînés réfléchirent tandis que leur suffisance s’affichait sur leur visage.

[Eh bien, c’est le grand manitou du bureau du travail d’élite. Le mettre à genoux écrasera le bureau du travail].

C’était bien mieux que de faire exploser le groupe de Kui Lang.

[He-he-he, nous sommes en train de nous creuser la tête pour savoir comment faire se soumettre ce voyou, et pourtant il le fait de son plein gré. Génial !]

[Ça vous apprendra à jouer avec le feu !]

Les deux aînés rient et hochent la tête : “Tant que tu vas jusqu’au bout, c’est sûr. Maintenant, dis que le bureau du travail ne se frottera plus jamais à la secte intérieure et à la zone des élites et nous serons quittes.”

“Bien sûr, mais ne le regrette pas. Il y a beaucoup d’anciens et de vénérables présents.” Zhuo Fan applaudit à son tour.

Les deux anciens hochèrent la tête comme des vainqueurs : “Bien sûr, nous sommes des anciens fiers qui ne s’en prendront jamais aux travailleurs.”

“Je savais que je pouvais faire confiance à la sincérité des anciens !” Zhuo Fan changea d’air à ce moment précis. Son visage a pris un air lourd, comme si les courbettes étaient une épreuve.

Du côté de Kui Lang, on savait qu’il était piégé dans cette scène humiliante, mais on criait quand même.

” Intendant Zhuo, je vais le faire pour toi. Monsieur est le chef du bureau du travail. Tu ne peux pas te rabaisser. Qu’est-ce que cela fera de nous autres ?”

“Non, laisse-moi faire ! L’intendant Zhuo m’a sauvé et le moins que je puisse faire est de prendre la honte de l’intendant Zhuo pour moi.”

“Non, moi ! Tu as veillé sur Yue’er pendant si longtemps…”

“Yue Ling, pourquoi une femme se bat-elle contre moi pour ça ? Je vais le faire !”


Tous se battaient pour s’approprier la honte de Zhuo Fan. Les deux anciens étaient cependant maussades de constater que Zhuo Fan était considéré avec autant d’estime alors qu’il n’avait géré le Bureau du Travail des Élites que pendant un court laps de temps. Il pouvait même faire en sorte que ces fiers talents se battent pour savoir qui devait assumer ce fardeau.

[La secte intérieure a perdu contre lui à cet égard. Ils ne savent que lécher les bottes.]

[Cet endroit ne doit pas survivre plus longtemps !]

Les anciens crièrent : “Taisez-vous, voulez-vous ? C’est l’affaire de Zhuo Fan et il doit en assumer la responsabilité. Je ne me reposerai pas tant que je ne l’aurai pas vu se cogner la tête trois fois !”

Les autres ont tremblé et leur cœur a sombré.

Ils avaient compris que ces deux-là voulaient s’en prendre à Zhuo Fan par tous les moyens. Ils se fichaient éperdument de certains disciples.

Zhuo Fan haussa les épaules, “Vous voyez à quel point les anciens se soucient de moi ? Maintenant, ne vous battez plus puisque c’est moi qui suis à blâmer ici.”

Zhuo Fan laissa échapper un ricanement en observant le public avant de s’arrêter sur les anciens avec un sourire d’excuse, “Aînés, je regrette profondément mes actions et vous demande pardon. Pour montrer ma profonde sincérité, j’ai préparé un cadeau, puis je me prosternerai !”

[Je ne savais pas qu’un imbécile aussi masochiste et veule existait. N’est-ce pas nos deux morveux qui ont défié le bureau du travail ? Comment cela a-t-il tourné en notre faveur ?]

[Mais s’il insiste pour un cadeau, nous ne pouvons pas laisser tomber sa sincérité. Ce serait mal élevé].

Les anciens ricanent.

La main de Zhuo Fan brilla et révéla cinq boîtes.

Il en donna trois aux fiends et s’inclina : ” J’espère que cela vous aidera à expier le tort causé à vos disciples. ”

[Nous savons tous qui est à blâmer ici, alors pourquoi dois-tu te rabaisser à ce point ?]

Les trois fiends de l’enfer secouèrent la tête et fiends Yang prit la parole : ” Ce cadeau est ta promesse envers nous, mais nous comprenons mieux que tout le monde. Tu n’as pas à t’excuser, car tu représentes l’ensemble du Bureau du travail des élites.”

“Ha-ha-ha, j’en tiendrai compte.” Zhuo Fan s’incline.

Ka !

Les trois Fiends regardèrent la lumière glorieuse qui se répandait des boîtes, absorbant l’épaisse énergie spirituelle, et leurs yeux s’écarquillèrent sous l’effet du choc.

Tous les autres s’écrièrent : “Trésors démoniaques de 9ème grade !”.

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

selaz
TakeVape
onizuka2mz
Rémy
Alban
Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser