Magic emperor chapitre 569


Traducteur: Ych
———

Les pilules bourrées d’énergie spirituelle et les trésors démoniaques éblouissants scintillaient dans les yeux des avides et des envieux.

Gui Hu et Tie Ying tenaient leurs lourdes récompenses d’un air maussade. La première chose qu’ils reçurent en sortant fut leur récompense pour le moins étonnante.

Gui Hu tenait une épée large de démon givré tandis que Tie Ying recevait des gants tissés de jade et d’or.

” Trésor démoniaque de 7e grade, lame démoniaque suceuse d’âme et trésor démoniaque de 6e grade, gants de nuage preneuse de ciel. ”

Zhuo Fan a fait remarquer : ” Oh, j’ai oublié de le mentionner. En plus d’entrer dans le Bureau du travail d’élite et de profiter de mes nombreuses ressources, vous obtenez également une récompense. Trésor démoniaque de 7e grade et quatre pilules de 7e grade pour la porte du ciel. Un trésor démoniaque de 6e grade et trois pilules de 6e grade pour la porte de la terre. Un trésor démoniaque de 5ème grade et deux pilules de 5ème grade pour la porte des profondeurs. Un trésor démoniaque de 4e grade et une pilule de 4e grade pour la porte jaune. ”

Les spectateurs étaient trop étourdis pour réagir avec excitation. Alors qu’ils étaient remplis de peur, ils étaient maintenant remplis de désir.

Zhuo Fan sourit et pointa du doigt derrière lui : ” Il y a peu de tournants dans la vie d’une personne. Que vous le saisissiez et vous envoliez, que vous deveniez un dragon parmi les fourmis, tout dépendra de vous…”

Rugissement !

La foule aux yeux rouges se lança à l’assaut des portes, tous avides de récompenses mirobolantes au détriment de leur vie et des dangers qu’ils allaient devoir affronter ; perdant toute raison.

Les plus fous sautèrent dans la porte du paradis, complètement suicidaires.

Quel espoir pouvaient-ils avoir ?

Pourtant, quelques dizaines de personnes qui avaient encore un peu d’esprit pour se soucier de leur vie, décidèrent de partir et Zhuo Fan ne les en empêcha nullement.

[La cupidité est une bonne chose, mais ne perdez pas la tête pour autant. Un tel désir irréfléchi ne leur apportera que la mort, plus tôt que tard.]

En un clin d’œil, des hurlements et des gémissements ont orné le ciel du matin au-dessus des portes du ciel et de la terre. Leurs destins étaient scellés.

Une fois que tout le monde fut entré, Gui Hu jeta un coup d’œil à sa lame et la rendit, “Je sais que tes paroles n’étaient destinées qu’à les séduire. Maintenant qu’ils y croient, tiens, reprends-la.”

“C’était pour les séduire, oui, mais c’était aussi réel. C’est ta récompense pour avoir franchi la porte du paradis. Garde-la si tu veux devenir un travailleur élite. Tu en auras besoin.” dit Zhuo Fan.

Gui Hu dit : “Mais… c’est trop.”

“Comment cela ? Ce n’est qu’une petite récompense. Je ne suis pas un pauvre type.” Zhuo Fan glousse.

Yue’er et Kui Gang sourirent, “Le maître est bien loti. Si tu n’en veux pas, il le donnera à quelqu’un d’autre.”

[Quoi ? !]

Gui Hu regarde Zhuo Fan avec des yeux brillants. Tie Ying cligna des yeux, incrédule lui aussi.

Ils pensaient que Zhuo Fan jouait un rôle pour que son nom soit plus haut dans le bureau du travail et que ces travailleurs recroquevillés prennent d’assaut les portes du ciel et de la terre avec un peu d’encouragement.

Seulement, ils se sont aperçus que le type avait vraiment remis ces récompenses.

“Je vous l’ai dit. En rejoignant le Bureau du travail des élites, vous recevrez de nombreuses ressources, tout cela de ma part. Maintenant, vous deux, Tie Ying en particulier, vous n’avez pas à vous soucier des luttes politiques de la secte pendant que vous êtes au Bureau du Travail. Nous ne comptons pas sur la secte, seulement sur moi ! ”

Le cœur de Tie Ying a tremblé.

Il prenait Zhuo Fan pour le pion d’un autre homme dans le plan d’un gros bonnet. Ces grands trésors démoniaques et ces pilules devaient provenir de quelqu’un de très haut placé.

Mais tout cela n’était qu’une vue de l’esprit. Ce type est un sac à fric !

[Il veut créer sa propre faction à l’abri des regards de la secte. Tous les disciples ne viennent-ils pas dans les sectes pour obtenir des ressources ?]

[Pourquoi rester dans la secte alors que c’est lui qui les distribue ?].

Tie Ying se réjouit. [Même en étant envoyé dans cette décharge pourrie, il a quand même trouvé un moyen de s’en sortir !].

“Euh, frère Zhuo, comment pourrions-nous t’appeler ?” Tie Ying mit ses mains en coupe en s’aventurant.

Zhuo Fan réfléchit : ” J’ai été l’intendant de mon clan avant cela et maintenant, je suis l’intendant des élites du Bureau du Travail. Alors appelez-moi simplement Intendant Zhuo.”

“Oui, Intendant Zhuo.” Gui Hu et Tie Ying acquiescèrent.

À présent, ils attendaient les survivants.

Les minutes et les heures s’écoulèrent jusqu’à ce que le soleil soit suspendu dans le ciel et que les oiseaux chantent, puis quelqu’un sortit enfin.

Hum~

Des gens fatigués et tremblants sortirent de la porte en vacillant, tous couverts de blessures.

Zhuo Fan regarda ses disciples et ils répondirent de la même façon, en s’avançant avec les récompenses.

À la vue de toutes ces pilules et de tous ces trésors démoniaques, les participants à l’épreuve de fatigue se sont levés comme si leurs blessures n’étaient rien, touchés au plus profond d’eux-mêmes.

Ils n’auraient jamais pensé revoir une telle chose un jour, après avoir été jetés dans le bureau du travail pendant des années et des années. [Je suis tellement touchée. Même la mort en aurait valu la peine.]

Au fur et à mesure qu’ils sortaient, Kui Gang et Yue’er leur remettaient leurs récompenses et leurs acclamations se faisaient de plus en plus nombreuses.

Zhuo Fan fit le compte une fois que tout le monde fut sorti et ne trouva que cinquante personnes manquantes. [Probablement morts.]

Mais personne ne s’en souciait puisqu’ils s’occupaient tous d’eux-mêmes avant tout. Oh, et la récompense massive, il ne faut pas l’oublier.

Si la récompense était arrivée plus tard, ils se seraient lamentés et auraient pris un moment pour leurs frères morts lors des cruelles épreuves. Mais maintenant, ils devaient se préoccuper de choses plus importantes et plus brillantes.

Zhuo Fan balaya la foule d’un œil critique, “Pendant que vous vous précipitiez, certains disciples sont partis, conscients de leurs limites et de leurs cœurs fragiles. Leur avenir sera à jamais moyen, ou certains pourraient revenir ici pour ne jamais en sortir ; qui sait. Mais pour vous, félicitations. Vous êtes désormais des travailleurs d’élite et recevrez tout ce dont vous avez besoin de ma part.”

“Intendant Zhuo, Intendant Zhuo…” Les rugissements et les poings pompés en disaient long sur leur excitation.

Surtout maintenant, en tenant leurs récompenses et ravis de leurs gains. Zhuo Fan les avait remplis d’un élan que cet enfer avait aspiré pendant tant d’années, apportant la lueur d’espoir dans leurs fosses de désespoir.

Il était pratiquement devenu une existence supérieure à celle de leurs parents !

Un geste ramena le silence, mais le feu dans leurs yeux brûlait encore plus fort.

Zhuo Fan sourit, “La plupart d’entre vous sont entrés par la porte jaune, et quelques rares ont pris la porte profonde. Comme les portes sont différentes, les récompenses le sont aussi. Si vous voulez le trésor d’une autre porte, faites de votre mieux et cultivez ! Occupez-vous de la porte suivante et je vous donnerai la même récompense que votre voisin !”

Roar !

Les paroles de Zhuo Fan ajoutèrent encore plus de carburant au bûcher en flammes. Toute la pression et la désolation qu’ils avaient subies ces années se déversaient à cet instant dans leur excitation.

Ce pouvoir avait donné au bureau du travail une chance de briller !

L’aîné Yuan acquiesce en souriant…

Le bureau du travail a été pris d’une soudaine frénésie de cultivation et tous les travailleurs ont utilisé leur temps libre pour devenir plus forts plutôt que de s’amuser.

Car ils avaient désormais un objectif : braver la prochaine porte et obtenir plus de choses.

Quant à ceux qui étaient trop timides pour essayer les portes, ils regrettaient d’avoir manqué une telle chance, même s’ils ne relâchaient pas leur entraînement.

Le Cercle d’Asura ne prenait que les plus faibles, même s’il était cruel. Tant que personne n’était en dessous de vous, vous étiez mort. Se contenter de passer les journées comme une enveloppe sans vie aboutirait au même résultat.

Mais le Bureau du travail d’élite de Zhuo Fan proposait des tests offrant à chacun d’entre eux des chances d’y entrer et d’arracher leur vie.

Leur seul ennemi était eux-mêmes. Quant à ces petites combines ? C’était plus facile à gérer. Faire du mal à autrui, c’est se faire du mal à soi-même et le temps serait bien mieux utilisé à cultiver.

Cela réconfortait beaucoup l’aîné Yuan de les voir tous concentrés sur la cultivation, puisque tous leurs efforts étaient pour eux-mêmes.

Alors que pinailler sur les faiblesses des autres, c’était en fait éviter les siennes.

Et cette frénésie a pris une telle ampleur qu’elle a contaminé la secte extérieure…

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

onizuka2mz
Rémy
Alban
Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser