Magic emperor chapitre 536


Traducteur: Ych
————–

“Zhuo Fan, est-ce que tu vas b-, euh…”

L’aîné Yuan et quelques travailleurs criaient en venant ici, mais la scène qu’ils ont vue leur a mis le cerveau en ébullition.

Zhuo Fan était l’incarnation parfaite d’un travailleur, avec ce balai sur l’épaule et ces vêtements ordinaires, mais ce regard arrogant ne laissait aucune place à la discussion ; tout comme un dieu.

Tandis que Yue Ling et Kui Lang le regardaient, abasourdis et saignant de la bouche, s’effondrer sur le sol, effrayés.

Il ne lui avait fallu qu’un seul coup pour contrer leurs attaques et les laisser avec une lourde blessure. [Qui diable est-il ?]

L’aîné Yuan s’est frayé un chemin jusque là-bas et observait la scène avec des yeux exorbités.

[Qu’est-ce qui s’est passé ici ? Pourquoi n’est-il pas encore mort alors que les autres sont à terre ?]

Zhuo Fan jeta un coup d’œil, “Aîné Yuan, que fais-tu ici ?”

“Je voulais les exhorter à ne pas faire ça, gagner du temps pour que quelqu’un appelle les quatre Vénérables afin qu’ils vous aident. Mais ça ne sert à rien maintenant.” L’aîné Yuan était perplexe.

Zhuo Fan hocha la tête, “Ha-ha-ha, merci Aîné Yuan pour ton inquiétude, mais ce n’est pas nécessaire. Ils n’ont pas ce qu’il faut pour me faire du mal. Emmène-les, je vais rester encore un peu. Nous débattrons sur le sujet des démons et du dao à la première occasion qui se présentera.”

“Euh… oh…” L’aîné Yuan hocha la tête distraitement. Ne pas connaître la situation ne signifiait pas ne pas comprendre l’issue. Kui Lang et Yue Ling n’avaient aucun moyen d’ôter la vie à Zhuo Fan et sachant cela, il se reposait plus facilement.

Il appela donc les autres disciples pour qu’ils viennent chercher les deux et partit.

Les travailleurs claquèrent la langue en voyant leurs deux gros bonnets si mal en point et incapables de bouger.

[C’est pourquoi l’aîné Yuan ne cesse de dire que Zhuo Fan est spécial. La journée d’aujourd’hui le prouve. Son garde du corps caché est si coriace pour venir à bout de ces deux-là aussi rapidement].

Cela ne servait qu’à affirmer son statut de gaspilleur, puisque même le chef de la secte ne lui cherchait pas des noises. Avoir des gardes du corps n’était qu’un avantage du métier.

Jamais, dans leurs rêves les plus fous, ils n’auraient imaginé que Zhuo Fan puisse être à l’origine de l’état de Kui Lang et de Yue Ling. Il n’était qu’un cultivateur du Ciel Profond. Cela signifiait que les sujets de son père devaient l’avoir fait.

Pourtant, seules les deux victimes connaissaient la réalité, à savoir que cette créature avait le pouvoir divin d’écraser tous les disciples de la secte.

Ils n’avaient jamais rencontré un tel monstre de leur vie.

Malheureusement, ils avaient la pire chance possible de se faire un ennemi de la seule personne qu’ils ne devraient pas rencontrer lors de leur première rencontre…

Yue Ling et Kui Lang se regardèrent dans les yeux, reflétant les remords infinis qui les habitaient. Ils étaient prêts à mourir ensemble, pour leur petite sœur et leur fils, mais leur objectif de vengeance dépassait leur entendement.

Les deux étaient déprimés, désirant exprimer leur frustration face à l’injustice, mais ils ne pouvaient pas bouger d’un pouce.

Zhuo Fan leur montra à quel point ils étaient chétifs et faibles….

“Zhuo Fan, tu es peut-être plus fort, mais je n’oublierai jamais cette haine. Un jour, je te ferai répondre de ce que tu as fait à Yue’er !” Elle rugit vers les cieux.

Cette proclamation haineuse fit frémir de peur les disciples qui la portaient, qui faillirent la lâcher et s’enfuir en courant.

Kui Lang jeta un regard furieux à Zhuo Fan.

Ce n’est pas parce qu’ils étaient plus faibles qu’ils allaient abandonner.

Soupirant, Zhuo Fan se moqua de lui : “Faites-vous bien entrer ça dans le crâne, je ne suis pas un saint, mais au moins je le dis ouvertement. Moi, vous et ces enfants, nous n’avons pas d’arrière-pensées qui justifieraient l’utilisation de sales tours. Et surtout, il me suffit de vous écraser pour vous tuer. Pourquoi perdre autant de temps avec un plan trop élaboré ?”

“Y a-t-il quelqu’un d’autre que toi ? Tu ne les as pas prévenus de cette issue ? Tu ne pouvais pas connaître le résultat à moins de l’avoir planifié toi-même !”

Kui Lang croyait à moitié Zhuo Fan à ce stade, puisqu’il était sacrément logique. Avec son bras puissant, pourquoi perdre du temps ?

Pas d’assauts cachés, pas de poudre aux yeux, une simple frappe et ils seraient morts. La force de Zhuo Fan était sa plus grande preuve d’innocence.

Mais Zhuo Fan devait connaître la situation réelle et Kui Lang voulait découvrir la vérité. [Je ne peux pas me faire battre pour rien sans même découvrir le coupable de mon fils.]

Zhuo Fan sourit, il avait tout compris, “Demande cela à Hu Mei’er. Elle n’a pas toujours aidé les deux jeunes ? ”

” Quoi ? ! ”

Les deux ont eu du mal à le croire. Leur confiance en Hu Mei’er ne s’était jamais démentie et ils ne seraient jamais arrivés à cette conclusion par eux-mêmes.

” Tu jettes le blâme ! Mei’er ne peut pas avoir fait ça. Quelle preuve as-tu ?” Kui Lang avait beau être contre, il demandait quand même des preuves à Zhuo Fan.

Pourtant, Zhuo Fan lui tourna le dos : ” Ce n’est pas mon problème. Trouvez-la vous-mêmes. Mais la prochaine fois que vous vous en prendrez à moi, vous avez intérêt à être sacrément sûr de vous ou mes subordonnés vous achèveront là où vous êtes !”

Zhuo Fan s’est envolé, retournant au cimetière.

Laissant derrière lui les deux moutons égarés.

“Kui Lang, tu le crois ?” Yue Ling vacille. L’accusation de Zhuo Fan signifierait que leur chère Hu Mei’er leur voulait du mal depuis le début.

Personne ne pouvait se contenter de l’accepter.

Puisque dans une secte démoniaque, un ami était une rareté, découvrir que ce même ami s’était maintenant transformé en ennemi serait un coup dur.

Kui Lang fronça les sourcils et ferma les yeux, “Je ne sais pas. Mais il a raison sur un point, il n’a pas besoin de petites astuces pour nous affronter.”

“Cela signifie qu’il pourrait bien avoir raison…” Yue Ling fut ébranlée, son esprit repassant tout ce qui s’était passé dans la secte et elle pâlit. “J’aurais dû savoir qu’il n’y a personne dans la secte des complots démoniaques qui soit digne de confiance.”

Le silence de Kui Lang fit écho à ses pensées.

L’aîné Yuan courut devant eux, leur fournissant une pilule, “Dieu merci, vous allez bien. Ce sont de simples pilules de 3e grade, mais elles devraient suffire à vous aider à vous remettre en route.”

“Ancien Yuan, je ne savais pas que tu étais si gentil.” Kui Lang sourit, “Tu aurais pu inciter Zhuo Fan à nous tuer et avoir le bureau du travail pour toi tout seul.”

“Ha-ha-ha, je ne suis qu’un vieux sac d’os de trempe osseuse. D’ailleurs, nous allons tous connaître notre fin à un moment ou à un autre, c’est le destin qui en décide. La vie et la mort font partie de l’ordre naturel, du cycle de tout être vivant. Beaucoup de disciples considèrent le Cercle d’Asura comme leur destin en tant que matériaux, mais leur mort donne la vie à d’autres. C’est la survie du plus fort. Même si elle est cruelle, elle a un but ! Ce serait trop dommage pour vous deux de mourir maintenant.”

“Oh, vieux Yuan, même si cela a du sens, je n’arrive pas à comprendre ce que tu dis, tout comme Zhuo Fan. Ne peux-tu pas être plus simple ?” Kui Lang plissa ses yeux ternes.

L’aîné Yuan lui fit signe de rester calme : ” Monsieur Kui Lang, contente-toi de soigner tes blessures, je me plaignais simplement du manque de temps pour discuter de tout cela avec Zhuo Fan.”

“Oh, c’est vrai. Je ne vois pas pourquoi Zhuo Fan s’approcherait autant d’un vieillard au trempe d’os avec sa force. Ce doit être ces sujets incompréhensibles, le fait d’avoir trouvé quelqu’un à qui parler.” Kui Lang acquiesça.

L’aîné Yuan sourit : “Oui, nous souhaitons tous les deux comprendre la nature de ce monde…”

L’aîné Yuan demanda à un disciple de les ramener au bureau du travail, mais à ce moment-là, ils pouvaient bouger. Zhuo Fan s’était manifestement montré indulgent à leur égard.

Ils allaient voir Yue’er et Kui Gang dans la chambre que l’aîné Yuan avait arrangée pour eux lorsqu’une personne très familière s’approcha.

Les deux la dévisagèrent avec méfiance.

“Sœur junior Mei’er !” Kui Lang a parlé ouvertement.

Elle caressait la tête de Yue’er et se tourna vers eux : ” Frère aîné Kui Lang, sœur cadette Yue Ling, que s’est-il passé ? “. Yue’er et Gang’er sont si blessées et pourtant vous êtes sorties vous promener ? Quelle chance que je sois là pour leur tenir compagnie, hi-hi-hi…”

Le rire brillant de Hu Mei’er sonnait comme un croassement à leurs oreilles.

Cela leur a fait comprendre à quel point elle était sournoise. Zhuo Fan avait raison, elle les avait menés par le bout du nez depuis le début.

Ils n’avaient pas besoin de preuves pour s’en rendre compte. Quel ami pourrait se réjouir de leur malheur ?

[Hu Mei’er !]

Yue Ling rugit intérieurement et ses yeux brûlent des flammes de la vengeance…

—-

La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

Alban
Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser