Magic emperor chapitre 499


Traducteur: Ych
————–

Les serviteurs allaient et venaient dans le palais impérial. Ils accrochent des lampes et des décorations pour une grande occasion. Mais il n’y avait pas de grande célébration, car le bruit des festivités ne quittait jamais les murs du palais impérial.

À l’heure du crépuscule, la lune était haute dans le ciel et le palais impérial brillait comme en plein jour, révélant quatre personnes dans le grand hall.

L’empereur assis sur son trône, le prince héritier sur le siège à sa droite, sa largesse à sa gauche et la princesse Yongning était assise plus loin à gauche.

Deux générations du clan Yuwen s’étaient réunies ici pour une photo de famille, tandis que les serviteurs se tenaient sur le côté au garde-à-vous.

En regardant ses enfants, l’empereur âgé se montra aimable : “Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. La fête n’est pas aussi animée que celle de l’année dernière, mais elle est paisible. Cela fait trop longtemps que nous ne nous sommes pas assis ensemble, en famille.”

“Père impérial, puissiez-vous vivre pendant des millénaires, pour prendre soin de notre nation et être insouciant. C’est un privilège pour moi d’être ici avec vous et de pouvoir discuter à loisir.” Le prince héritier s’inclina.

Le Gros suivit, tandis que Yongning restait aigre, détournant la tête d’un coup sec.

L’empereur commença : “Prince héritier, je sais que vous respectez toujours les règles, mais vous êtes parmi la famille ici. Ne pouvez-vous pas laisser tomber ces vieilles formalités pédantes et vides de sens ?”

“J’obéis à l’ordre du père impérial”. Le prince héritier s’incline à nouveau.

L’empereur soupira, du pouvoir impérial et du chagrin impérial. Même sa propre chair et son sang le traitaient comme un étranger.

En comparaison, Yongning n’a jamais eu de mal à franchir la ligne plusieurs fois avec sa nature joyeuse. Ce n’est qu’en sa présence que ce vieil empereur se sentait comme un père qui gâte ses enfants.

Il se tourna vers la prunelle de ses yeux, ne se souciant pas le moins du monde qu’elle aille toujours à son encontre….

“Yongning, tu m’en veux encore ? Cela fait six mois.”

“Père impérial, vous avez fait entrer des envahisseurs sur nos terres, fait du mal à notre peuple, ruiné votre image, et vous pensez encore que c’était justifié ?” Yongning se rebiffe.

L’empereur dit : “Yongning, pour éviter que le monde corrompu ne te souille, je t’ai caché beaucoup de choses. Il y a une chose dont tu dois toujours te souvenir : tout ce que je fais, je le fais pour vous tous, pour l’avenir du clan Yuwen. Toux~”

La quinte de toux de l’empereur a gagné la sympathie de Yongning, mais elle a résisté et refusé de pardonner à son père.

L’empereur sourit devant son regard inquiet.

Il se retourna pour faire un geste vers la salle vide : “Prince héritier, Cong’er, vous souvenez-vous de mon dernier jubilé ? Avec des étrangers, des officiels et bien d’autres personnes venues me témoigner leur respect. Alors pourquoi est-elle si vide aujourd’hui ?”

Les deux ont opté pour le silence. [N’est-ce pas évident ?] Avec tant de guerres qui se succèdent, les factions sont toutes tombées.

Mais venant de l’empereur, cette question devrait avoir une signification plus profonde.

“Père impérial, c’est parce que Quanrong nous retient captifs.” Le prince héritier s’inclina avec un sourire orgueilleux, “Organiser un festin maintenant reviendrait à déclarer que nous et Quanrong sommes alliés. Cette célébration fermée est indigne du père impérial, mais vous avez toujours en tête le grand dessein.”

L’empereur acquiesça. “Prince héritier, tu es toujours si réfléchi et prudent dans tes analyses et tes affaires. Je suis soulagé…”

Le cœur du prince héritier se serra.

L’éloge de l’empereur avait quelque chose de prémonitoire. [Astucieux ou réfléchi, c’est la même chose.]

[Soulagé ? Ha, l’esclave s’occupe de tout alors que le seigneur se contente d’ordonner. Le père impérial doit vouloir dire…]

Les yeux du prince héritier brillèrent.

“Cong’er, qu’en penses-tu ?” demande l’empereur.

Le gras s’inclina : “Père impérial, je crois que la cour est vide depuis que vous avez éliminé les rebelles. Pour redonner vie et prospérité à la cour et à la nation, nous devons promouvoir les talents au profit du peuple et ramener notre ancienne gloire.”

L’empereur acquiesce : “Cong’er, tu as de bons yeux. Bien, bien, ha-ha-ha…”

L’empereur est retourné sur son trône.

Le visage du prince héritier était de plus en plus sombre.

[Pour l’amour de Dieu, le père impérial testait nos politiques, il ne jugeait pas notre façon de gérer la situation. C’est une grave erreur de jugement. Le père impérial doit aimer davantage le troisième maintenant].

Le prince héritier repoussa sa rancœur et retourna s’asseoir d’un air morose.

L’empereur fit signe au festin de commencer, en organisant un bon dîner en famille. Tout le monde semble heureux, sauf Yongning, qui choisit d’ignorer son traître de père.

L’empereur la regardait toujours avec les mêmes yeux attendris.

“Toux~”

La violente toux fit pâlir l’empereur. Un serviteur se précipita avec un bol : “Votre Majesté, prenez vos médicaments, s’il vous plaît.”

L’empereur but tout. Une seconde, il se sentit mieux et la suivante, il cracha du sang noir, une brume noire planant autour de son visage.

“Du poison !” L’empereur gémit.

Le Gros inspecta avec prudence et Yongning, troublée, se précipita aux côtés de son cher père, en larmes : “Père impérial, pourquoi y a-t-il du poison dans le médicament ?”

Le Gros et Yongning ont jeté un coup d’œil au serviteur, mais le type avait perdu les pédales à cause de la peur et était sur le point de se salir.

Empoisonner l’empereur était un crime capital. Bien sûr qu’il paniquerait.

Une voix plate se fit entendre : “Père impérial, vous avez pris de l’âge et vous devriez transmettre le flambeau. Je vous demande de prendre une décision.”

Le prince héritier se leva avec fierté, brossant la poussière inexistante sur son épaule.

“Toi !” L’empereur trembla, cette nouvelle était dévastatrice.

Son sourire tordu enfin dévoilé au grand jour, le prince héritier avoua son parricide : “C’est moi ! J’ai demandé à quelqu’un de glisser du poison dans votre médicament, un poison de 7e grade. Une fois qu’il s’est incrusté, il n’y a pas de remède.”

“Pourquoi, grand frère, dois-tu empoisonner le père impérial ?” Yongning se lamente, le gras lui jette également un coup d’œil.

Le prince héritier se moqua, “Yongning, le père impérial a raison, tu es trop innocente. Moins tu en sais, mieux c’est.”

“Je veux savoir ! Dis-moi quelle raison possible t’a poussé sur la voie du régicide et du patricide !” Hurle Yongning.

Le prince héritier sourit, “Tu veux vraiment savoir ? Très bien, je vais te le dire. Tu appelles cela un patricide et un régicide. Mais ce cher père m’a-t-il jamais considéré comme un fils ? Je ne suis qu’un simple pion dans ses jeux.”

“Comment peux-tu parler ainsi de ton père impérial ? Il a peut-être amené des envahisseurs sur ses terres, mais il ne t’a jamais mal traité !” Yongning s’est écriée, remplie d’incrédulité.

Le prince héritier pointa du doigt l’empereur empoisonné, le visage sombre : “Demande-lui, s’il ne l’a jamais fait auparavant.”

Yongning observa le dédain sur le visage de l’empereur, “Oh ? Dis-moi, prince héritier, quand est-ce que je t’ai fait du mal ?”.

“Vous voulez vraiment que je le dise ou c’est pour comprendre ma façon de penser ?”

Le prince héritier ricane, “Peu importe, je vais vous expliquer. Vous avez fait de moi le prince héritier de cette nation sans avoir l’intention de me transmettre le trône. Je ne suis que le bouclier du troisième.”

Le prince héritier fit un geste de la main vers le gros. La corpulence du gros lard a vacillé sous le choc.

L’empereur dit : “Continue.”

“Père impérial, tout le monde convoite la position du prince héritier. Vous m’avez nommé très tôt et avez fait en sorte que l’attention de tout le monde se porte sur moi pour que le gros ait de la facilité à remplir son futur rôle.”

Le prince héritier plissa les yeux, “L’empereur est le souverain suprême et il est au clair sur chaque petite chose qui se passe à Tianyu. Au fil des décennies, il n’y avait que le gros qui parcourait les terres. Vous ne sembliez pas l’aimer, lui confiant les pires tâches, alors qu’en réalité, c’est lui que vous préfériez. Vous l’avez mis à l’écart pour le protéger. Toutes les tâches que vous avez choisies pour lui étaient destinées à le façonner pour le trône. Alors que le grand prince héritier était toujours coincé avec une cible dans le dos, s’attirant l’hostilité de tout le monde, pour finir par être mis sur le trottoir à la fin.”

Les yeux du prince héritier étaient injectés de sang. Les deux autres étaient haineux et sans volonté, mais ils se sont tout de même tournés vers l’empereur, abasourdis.

Pourtant, l’empereur ne faisait que fixer le prince héritier…

——–

J’espère que vous avez apprécié ce chapitre de Magic Emperor. Si vous voulez lire la suite, n’hésitez pas à me soutenir sur Tipeee, où vous pourrez accéder a plus de 200 chapitres inédits en avant-première et sans publicité. En cliquant-ici.

Merci pour le soutien😁

🎖️ Tipeurs récents :

Lucas028482
Marine
Kévin Dulap


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser