Magic emperor chapitre 262

Supporteurs/groupies

Traducteur: ych
————-

“Vieux Pang, reste ici et veille sur eux.” Zhuo Fan s’adressa derrière lui au capitaine Pang et aux jeunes gardes avant de monter seul sur scène.

La foule s’interrogea : [Seul contre les 20 plus forts du clan Wan ?] Mais se rappela ensuite qu’il avait un titre semblable à celui des Six Dragons et d’un Phénix et s’enthousiasma à cette perspective.

C’est ce que tout le monde voulait voir. L’étendue du pouvoir que possédait un seul homme pour que les sept maisons lui accordent autant d’attention.

“Frère Zhuo, croisons les doigts !” Xue Ningxiang applaudit avec un visage adorable.

Titubant pendant une seconde, Zhuo Fan lui fit un léger signe de la main en souriant.

Dong Xiaowan le salua également, mais s’aperçut qu’il ne la remarquait même pas et se mit en rogne : ” Ning’er, toi et frère Zhuo, vous êtes proches ? ”

“Il a sauvé la vie de mon clan !” Xue Ningxiang acquiesça, mais trouva ensuite Dong Xiaowan sombre et marmonna : “Euh, sœur Wan’er, désolée…”

“Ce n’est pas grave. Il ne m’a même jamais regardée de toute façon.” Dong Xiaowan secoua la tête d’un air maussade.

Le chef du clan Dong glana quelque chose de tout cela et demanda à Dong Tianba : ” Ce jeune est-il celui que je crois ? ”

Dong Tianba acquiesça et soupira.

Sa sœur était éprise d’amour depuis son retour à la Cité des Fleurs Dérivantes. Son béguin ne lui accordait jamais un regard, alors qu’elle se languissait de lui à chaque instant.

[Je n’arrive pas à savoir si elle est stupide ou idiote.]

” Chéri, bonne chance ! Écrase-les tous !” Une voix mignonne est venue du côté de l’Édifice des Fleurs Dérivantes et a claqué dans les oreilles du public. Xiao Dandan sautait pratiquement sur son siège, gesticulant sauvagement pour s’assurer qu’il la voyait.

Zhuo Fan se tint la tête, [Qu’est-ce que cet idiote fait ici ? L’Édifice des Fleurs Dérivantes manque-t-il à ce point de personnel ? Comment peut-elle participer à la bataille finale des sept maisons avec son niveau de culture ? C’est plutôt de la chair à canon !]

Tirant Xiao Dandan vers le bas, la Surveillante des pivoines maudit : ” Pourquoi ne peux-tu pas agir correctement au lieu d’être une jeune fille en mal d’amour ? ”

“Humph, moi et mon chéri avons déjà fait le nœud. Il reviendra !” Xiao Dandan fait la moue, s’accrochant toujours à son espoir.

Soupirant, la surveillante des pivoines dit . “Cette fille a perdu la tête.”

De son côté, Xie Tianyang riait aux éclats, profitant de l’occasion pour bavarder avec Xue Ningxiang. “Ning’er, tu vois ça ? Ce voyou est un coureur de jupons. Il en a eu une autre comme ça ! Et je peux attester que je les ai moi-même vus s’embrasser en public… ”

Xie Tianyang rit intérieurement, [Il est temps d’encaisser la combine que j’ai concoctée à l’Édifice des fleurs dérivantes].

Les yeux de Xue Ningxiang étaient fixés sur Zhuo Fan, ayant un sentiment d’affaissement et d’inconfort dans son cœur.

Les regards que Zhuo Fan recevait du public étaient pour le moins étranges.

[Ce gamin est une véritable bombe. Il fait le tour des sept maisons, semant le chaos et la destruction, sans oublier de semer les graines de l’amour !].

[Dragon démoniaque tueur de dames est bien plus approprié !].

“Intendant Zhuo, tu es un véritable homme de miséricorde, pour faire preuve d’une telle retenue dans tes déplacements !”. Luo Yunchang trônait derrière Zhuo Fan avec un doux sourire. Pourtant, l’intention meurtrière dans ses yeux la rendait proche d’un démon.

Zhuo Fan haussa les épaules : “Je n’ai fait que ce que j’avais à faire. Le reste était une force des circonstances, hors de mon contrôle.”

“Force des circonstances tu dis ?” Luo Yunchang se montra taquin et lui tint le visage.

Zhuo Fan fut pris au dépourvu, “Qu’est-ce que tu fais ?”

“Force des circonstances.” En souriant, Luo Yunchang le regarda longuement et lui fit une bise.

Zhuo Fan sentit ses lèvres douces mais n’eut pas le temps de savourer la sensation car Luo Yunchang détourna la tête en rougissant. Mais son regard était celui d’une jeune fille heureuse.

“Intendant Zhuo, bonne chance !” Luo Yunchang lui jeta un coup d’œil puis jeta un regard en direction de l’édifice des Fleurs Dérivantes.

Les yeux de Chu Qingcheng crachaient du feu en ce moment même. Ses dents grinçaient si fort que même Grand-mère pouvait l’entendre.

Xiao Dandan avait du mal à ravaler sa colère. Elle était prête à sauter à la gorge de cette gourgandine. Heureusement, la Surveillante des pivoines était là pour la maîtriser.

“Qui est-elle ? Comment ose-t-elle s’imposer à mon chéri ?”

“C’est l’affaire de leur clan. Cela n’a rien à voir avec toi.” La surveillante des pivoines soupira.

Xiao Dandan gémit : “C’est mon chéri ! Bien sûr que si…”

Xie Tianyang trouva la toujours douce et joyeuse Xue Ningxiang portant un masque de colère et de chagrin.

[C’est un combat de chats que seul un homme peut attiser. Mais pourquoi ai-je l’impression que même ma mignonne et adorable Ning’er veut aussi rejoindre le champ de bataille ?].

Le public était encore plus choqué, [Ce n’est pas un dragon démoniaque, c’est un docteur de l’amour, je vous le dis !] Alors qu’en réalité, ils ressentaient de la jalousie et de la colère, [Être un coureur de jupons est aussi une compétence].

Huangpu Tianyuan tortilla sa moustache d’un œil froid, “Monsieur Leng, qui parmi ces filles est son talon d’Achille ?”.

“Elles ont toutes le béguin pour lui, mais il les ignore complètement. Il est trop tôt pour dire si l’une d’entre elles peut être qualifiée de sa faiblesse. Cela nécessite une observation plus poussée.” Les yeux de Leng Wuchang clignotent.

Huangpu Tianyuan acquiesce.

Zhuo Fan est restée dans les vapes pendant une seconde, puis a vu les joues roses de Luo Yunchang et s’est frotté la tête : “Jeune miss Luo, tu n’es pas en train de devenir bizarre avec moi, n’est-ce pas ?”

“C’est toi qui es bizarre. Maintenant, monte sur scène !” Avec un regard noir, Luo Yunchang l’a poussé en avant.

Avec ce regard charmant et touchant, elle fit sauter pas mal de cœurs dans la foule.

Zhuo Fan secoua la tête et continua.

Juste à ce moment-là, deux silhouettes enveloppées d’énergie noire surgirent devant lui. Le duo du clan Sun de la ville de l’étendue bleue !

En regardant les deux aberrations effrayantes, Zhuo Fan était abasourdi, “Vous avez besoin de quelque chose ?”.

“Hi-hi-hi, Zhuo Fan, tu ne peux pas dire qui nous sommes ?” L’homme laissa échapper un rire sinistre, suivi par la fille.

Zhuo Fan secoua la tête, “Désolé, j’ai tellement péché que je ne sais plus combien j’ai fait de mal. Si vous êtes ici pour vous venger, attendez gentiment votre tour. Je serai avec vous dans une seconde pour vous envoyer dans l’au-delà !”

“Hi-hi-hi, Zhuo Fan tu es toujours aussi arrogant. Mais nous ne sommes plus les mêmes qu’avant. Cette fois, c’est toi qui mourras !” Les yeux de l’homme ont brillé d’un rouge sanglant.

Zhuo Fan hocha la tête, “Je comprends maintenant. Je n’ai jamais vu de monstres aussi laids de toute ma vie. En passant par une transformation aussi désagréable, bien sûr que je n’ai pas pu reconnaître le vous actuel !”

La foule a éclaté de rire.

Même les filles qui se jetaient des regards furtifs gloussèrent, interrompant leur combat de chats. Seul le duo sur scène était énervé.

“Zhuo Fan, ça suffit !”

Un autre cri retentit et deux autres silhouettes enveloppées de fumée noire apparurent en atterrissant devant Zhuo Fan. Il s’agissait de vieillards de la cinquième couche du stade du Ciel Profond.

Mais leurs visages étaient aussi glauques et inquiétants que ceux du duo.

“Zhuo Fan, tu t’es moqué de nous et tu nous as tournés en dérision depuis que nous nous sommes rencontrés. C’est à cause de toi que nous ressemblons à ça. Aujourd’hui, nous allons prendre ta tête pour nous venger !” L’un des vieillards dit sauvagement.

Luo Yunchang fronça les sourcils : “Vous êtes venus pour vous venger mais nous ne savons même pas en quoi nous vous avons offensé.”

“Humph, Yunchang, as-tu oublié ? La destruction de notre clan, le fait d’être chassé, ce ne sont pas des raisons suffisantes ?” Le vieil homme cracha.

Luo Yunchang était toujours perplexe, mais Zhuo Fan comprit quelque chose et se moqua : “Oh, c’est donc toi. Qui aurait cru que vous finissiez par être aussi pathétiques et que vous vous transformiez en monstres. Maintenant que vous avez perdu toute raison de vivre, vous venez me demander de vous réincarner ?”

“Nous sommes venus pour te tuer, ou mourir ensemble !”, avait en tête le vieil homme.

En ricanant, Zhuo Fan dit : “Même si vous êtes venu pour me tuer, vous devriez faire la queue. Après m’être occupé de ceux qui sont sur scène, ça ne me dérange pas d’en finir avec vous tous.”

Les quatre acquiescent.

Comme le dit le proverbe, il faut se connaître soi-même et connaître son ennemi pour être toujours victorieux. Il vaut mieux savoir de quoi l’autre partie est capable.

Ils ouvrirent donc la voie à Zhuo Fan pour qu’il puisse monter sur scène.

À présent, les 20 combattants forts qui se trouvaient sur la scène étaient sérieux. Ils avaient perdu les moqueries et le dédain qu’ils avaient pour le Zhuo Fan à la trempe d’os.

Ils venaient de découvrir qu’il pouvait se tenir debout comme Six Dragons et Un Phénix et avaient changé leur façon de penser.

Comment allaient-ils battre un tel monstre ? Même un clan de premier ordre ne pourrait pas le vaincre !

Mais comme ils étaient déjà sur scène, le combat était inévitable.

Après tout, ils étaient venus au Débat ésotérique dans l’espoir de passer sous l’aile des sept maisons.

Chaque combat était donc l’occasion de montrer leur esprit et leur valeur. Une occasion qu’ils ne manqueraient jamais.

“Dragon démoniaque ascendant, viens !” Le chef du clan Wan mit ses mains en coupe, prêt à se battre. Il transpirait à grosses gouttes, mais cela ne l’empêchait pas de braver la peur.

“Attendez !”

Zhuo Fan sourit, “Mon clan Luo va certainement entrer dans la bataille finale et c’est trop de tracas. Alors pour faire avancer les choses, que tous les clans, du troisième au premier rang interviennent. Si je perds, nous partons. Si je gagne, nous irons directement à la bataille finale, en nous battant avec les sept maisons !”

Sss~

Une salve de halètements retentit. Il veut se battre seul contre tous les clans ? C’est vraiment trop arrogant !

Ses paroles ont déclenché la colère de tous les clans présents. Seuls les sept maisons regardaient calmement.

Ils étaient les seuls à connaître la ruse et la tromperie de Zhuo Fan…


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser