Magic emperor chapitre 199

Mon parrain, mon roc

“S’il vous plaît, après vous, maréchal !”

Avec Zhuo Fan comme guide, ils traversèrent la matrice du dragon de poison et atteignirent le sommet de la montagne du vent noir. Au lieu d’une somptueuse demeure de clan, ils furent accueillis par les simples portes d’une caserne.

Ils pouvaient même entendre de faibles cris de tueurs venant de l’autre côté.

En fronçant les sourcils, les cinq étaient très perplexes. [Qu’est-ce que le clan Luo est en train de faire ?]

Avec un sourire, Zhuo Fan fit un geste, “Ha-ha-ha, ne vous vexez pas, maréchal. Nous venons tout juste de subir une attaque sanglante et nous sommes encore tendus. Nos gardes en particulier, qui s’entraînent jour et nuit. Le Dieu de la guerre acceptera-t-il de dire quelques mots à nos jeunes ? Tout le clan vous en serait très reconnaissant.” Zhuo Fan s’inclina à nouveau.

Dugu Zhantian acquiesça lentement. Il voulait d’abord savoir ce que le clan Luo mijotait, et ensuite, savoir à quelle profondeur ils cachaient leurs biens.

Pour que l’empereur les considère avec autant d’estime et le tire des frontières pour sauver un clan sans nom, il devait voir par lui-même ce qu’ils étaient vraiment.

Suivant Zhuo Fan à travers les portes, les cinq arrivèrent devant le manoir du clan Luo. Ce qui les choqua tous, c’est qu’il n’y avait aucun bâtiment aux alentours, seulement des tentes. Elles ressemblaient à une armée prête à partir en guerre.

C’était là tout l’ingéniosité du plan de Zhuo Fan. Il avait détruit tous les bâtiments pour les remplacer par des tentes afin d’attirer la sympathie du maréchal Dugu et de faire en sorte qu’il se sente chez lui.

Avec la façon dont Dugu Zhantian passait des années sur les champs de bataille, il serait plus à l’aise dans une tente qu’entre quatre murs.

C’était aussi une forme de flatterie, de se conformer à ses goûts, aussi secrète soit-elle.

Bien sûr, Dugu Zhantian trembla en hochant la tête. Zhuo Fan ne parlait plus, un sourire narquois se dessinant sur son visage.

Ils arrivèrent bientôt à la zone d’entraînement du clan Luo, où le capitaine Pang était en pleine séance d’entraînement avec ses gardes. La plupart d’entre eux étaient encore des enfants, mais chacun de leurs coups était rempli de zèle et leurs yeux brûlaient de puissance. Ils ressemblent étrangement à des vétérans après des décennies de guerre.

Même Dugu Zhantian ne pouvait rester insensible devant une telle scène. Qu’est-ce que ces enfants de dix ans ont bien pu voir pour que leur regard se durcisse ?

En tant que commandant expérimenté, avec des décennies de guerre derrière lui, il savait comment transformer un lot de recrues fraîches en guerriers intrépides.

Mais jamais il n’aurait imaginé voir cela dans un clan reculé. Le monde est rempli de merveilles !

Il brûlait maintenant de savoir qui était cette grande figure derrière le clan Luo.

À son insu, cette ardeur brûlante dans les yeux des jeunes était due à l’Art Wraith auquel ils s’étaient entraînés.

Quant aux gamins dont l’esprit était écrasé, ils gisaient morts, les os broyés et les corps malmenés. Ce qu’il voyait, c’était ceux qui étaient revenus du bord de la mort, debout au sommet. Comment pouvaient-ils ne pas être intrépides !

“Maréchal, notre clan de troisième ordre vient de subir un désastre et seuls les quelques survivants s’entraînent maintenant. Vous devez penser que c’est un spectacle désolant.” Zhuo Fan soupira en faisant preuve d’une feinte modestie.

Dugu Zhantian lui serra la main, “Non non, à peine. Les enfants n’ont peut-être pas cultivé, mais leurs yeux sont ceux d’élites. S’il ne s’agit que de vos survivants, alors l’unité principale de votre garde qui est tombée devait être un monstre. Comment une garde aussi puissante pourrait-elle avoir besoin d’être secourue ?”

Zhuo Fan a cligné des yeux et a souri.

[Ce maréchal est pragmatique. Je comprends maintenant pourquoi il est acclamé comme un dieu de la guerre. C’est un homme droit et juste].

Zhuo Fan acquiesça secrètement, ayant mieux compris la nature du maréchal.

“Alors maréchal, n’hésitez pas à m’indiquer quelques conseils.”

“Pas besoin ! Je n’oserais pas montrer mes maigres compétences devant vous !” Dugu Zhantian rit, “Intendant Zhuo, je souhaite seulement rencontrer votre chef de clan. Un tel homme a mis en place quatre réseaux de cinquième rang, et a encore entraîné de si jeunes guerriers. Je suis vraiment impatient de le voir !”

Les quatre personnes derrière lui furent choquées.

Marshal était le Dieu de la guerre, et d’innombrables personnages voulaient le rencontrer. Mais maintenant, c’était l’inverse. C’était lui qui voulait voir quelqu’un d’autre.

Qui guidait le clan Luo ? Comment le simple entraînement de quelques gardes pouvait-il émouvoir le Dieu de la guerre du Grand Tianyu ?

Les quatre soupiraient en se retournant pour regarder à nouveau les gardes. Ces quelques petits enfants étaient en effet bien plus forts que leurs propres élites, ce n’est pas étonnant….

Les yeux de Zhuo Fan clignotèrent et il sourit : ” Puisque le maréchal est si impatient, venez avec moi. Notre chef de clan attend également.”

Zhuo Fan entra dans la plus grande tente tandis que les autres se précipitaient pour le rattraper. Comment auraient-ils pu savoir que tout cela était dû à Zhuo Fan qui les menait par le bout du nez ?

“L’art de la guerre est d’une importance vitale pour l’État. C’est une question de vie ou de mort, un chemin qui mène à la sécurité ou à la ruine. C’est donc un sujet d’étude qui ne peut en aucun cas être négligé. L’art de la guerre est donc régi par cinq facteurs constants, dont il faut tenir compte dans ses délibérations, lorsqu’on cherche à déterminer les conditions qui prévalent sur le terrain. Il s’agit de : La loi morale, le ciel, la terre…”

(Note: extrait de L’art de la guerre de Sun Tzu.)

Une voix brillante lisait.

Dugu Zhantian hésite : ” C’est l’art de la guerre. Qui est en train de lire ?”

“Oh, j’allais oublier. Le jeune maître s’est entraîné pendant vingt heures. Il a besoin de se reposer !” Zhuo Fan se frappa le front et se précipita dans une autre direction. Il ne se souciait cependant pas des autres qui le suivaient.

Le groupe de Dugu Zhantian le suivit dans les deux sens.

Ils arrivèrent à une petite cour où un jeune tenait un bol sur sa tête et en position de cheval. Ses genoux et ses mains tenaient également un bol, mais la surface de l’eau était imperturbable.

Ce qui se trouvait sous ses fesses était une dague brillante. Si ses jambes se relâchaient ne serait-ce qu’une seconde, il se déchirerait lui-même. Malgré le danger, il continuait à réciter l’art de la guerre.

Dugu Zhantian était perplexe, “Intendant Zhuo, il…”

“Ha-ha-ha, le jeune maître du clan Luo, Luo Yunhai !”

Zhuo Fan gloussa, “Des plus jeunes aux plus vieux, tout le clan Luo admire le maréchal Dugu. Nous adhérons tous à la doctrine militaire. Surtout le jeune maître, qui s’entraîne tout en étudiant, dans l’espoir de servir un jour sous les ordres du maréchal !”

Dugu Zhantian cligna des yeux, [Pourquoi le chef de ce clan Luo, avec ses impressionnants soldats, souhaite-t-il être sous mes ordres ? Tout ce qui concerne ce clan est mystérieux. Qu’est-ce qu’ils recherchent au juste ?]

Zhuo Fan l’a sondé avec un sourire, “Maréchal, accepterez-vous notre jeune maître ?”

“Euh, bien sûr. Si le jeune souhaite servir sa nation, s’engager sur le champ de bataille…”

“Parfait !”

Le cri de Zhuo Fan le coupe dans son élan. Il tira alors Luo Yunhai vers le haut, “Yunhai, ne reste pas planté là, le maréchal Dugu veut t’accueillir. Va lui servir du thé !”

“Tout de suite !”

Luo Yunhai courut comme le vent, tel un oiseau sorti de sa cage. (Enfin sorti de cette fichue position, j’ai failli ne pas la supporter !).

Dugu Zhantian se sentit étourdi, [Attends, tu vas m’obliger à l’accepter ici ?].

“Euh, intendant Zhuo, c’était…”

“Le maréchal Dugu n’a pas besoin de dire quoi que ce soit. Mon chef de clan serait immensément heureux de savoir que vous avez fait preuve d’une telle attention envers le jeune maître. Il vous en sera reconnaissant toute sa vie. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’était le rêve le plus cher de notre chef de clan…”

Zhuo Fan a tenu la grande main de Dugu Zhantian, les larmes aux yeux. Dugu Zhantian voulait refuser, mais à présent, il n’avait pas le cœur à aller jusqu’au bout.

[Ce n’est pas juste un soldat ? Il n’est pas mal non plus. Il gagnera peut-être quelques mérites à l’avenir. De toute façon, c’est juste un recruté de plus]. Soupirant, il finit par acquiescer.

Un cri retentit alors : ” Maréchal Dugu, c’est bien vous ? ”

Luo Yunchang est apparu on ne sait quand et tremblait d’excitation.

Le visage de Zhuo Fan tressaillit. (Baisse d’un ton sur la vantardise !)

“Intendant Zhuo, elle…”

“Euh, laissez-moi vous présenter. C’est notre jeune demoiselle, Luo Yunchang !” Zhuo Fan l’a amenée devant Dugu Zhantian et lui a expliqué ce qui s’était passé.

Les yeux de Luo Yunchang s’illuminèrent, sautant de joie, complètement en dehors de son caractère modeste et vertueux.

La bouche de Zhuo Fan tressaillit tandis qu’il murmurait : ” Très bien maintenant, n’insiste pas ! ”

Luo Yunchang maîtrisa son excitation puis s’excusa auprès de Dugu Zhantian, qui ne sembla pas s’en préoccuper.

Mais les quatre généraux regardaient Luo Yunchang avec une attention toute particulière. Surtout le troisième frère, dont les yeux étaient pratiquement brûlants.

Zhuo Fan rit intérieurement.

[Oui, elle n’a rien à envier à Diaochan. Et Luo Yunchang est également d’une beauté rare.]

(Note: Personnage fictif du roman des trois royaumes. Diaochan est l’une des quatre beautés de la Chine ancienne. C’est une servante de Dong Zhuo qui a charmé Lu Bu pour qu’il l’assassine en 192. )

Zhuo Fan se tourna vers Dugu Zhantian : “Maréchal Dugu, accueillir le jeune maître est la plus grande joie qui ait jamais honoré le clan Luo. Pourquoi ne pas l’améliorer encore en devenant parents ?”

Devenir parents ?!

Stupéfaits par ces mots, les quatre généraux regardèrent Luo Yunchang en rougissant. Dugu Zhantian se frotta la barbe et la regarda avec expectative : ” Je ne sais pas si le chef de clan sera d’accord… ”

“Ne vous inquiétez pas, papa sera certainement d’accord. C’est son souhait le plus cher !” Luo Yunchang se dépêcha de répondre.

Dugu Zhantian vit ses filleuls penauds mais ne refusant guère. Dugu Huo était dans une situation pire encore, comme un volcan prêt à exploser.

Dugu Zhantian se rappela que ses filleuls s’étaient battus à ses côtés pendant des décennies et pensa qu’il était temps pour eux de fonder une famille. Il hocha donc la tête : ” Puisque le chef de clan est d’accord, alors je suis plus qu’heureux de le faire ! ”

Les quatre généraux serrèrent les poings, tellement excités qu’ils en tremblaient. Mais qui devait épouser cette jeune fille ?

Les yeux de Zhuo Fan clignotèrent et affichèrent un sourire narquois.

Luo Yunhai arriva avec le thé et vit Zhuo Fan hocher la tête. Il s’agenouilla et offrit la tasse de thé à Dugu Zhantian.

L’esprit de Dugu Zhantian était rempli de la joie d’un mariage, prenant la tasse au passage.

Mais à ce moment-là, la voix de Luo Yunhai claqua dans leurs oreilles : ” Luo Yunhai salut le parrain ! ”

Pff !

Dugu Zhantian tituba, alors qu’il recrachait le thé qu’il venait de boire….


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser