Lord of Mysteries 2 Chapitre 417

L'importance d'Intel

Traducteur : Ych
————–

Le concert commença comme prévu, et Theresa et Aldina se séparèrent, complètement immergées dans la prestation de l’orchestre.

À Trèves, les citoyens font preuve d’un enthousiasme et d’un respect immenses pour les arts. Lors de l’exposition des artistes vivants, le nombre quotidien de visiteurs dépassait celui des personnes qui fréquentaient les différents terrains d’exécution pour assister aux exécutions.

Franca a retiré son regard avec regret et a fermé les yeux, savourant une symphonie qui évoquait l’image d’un clair de lune scintillant sur un lac tranquille la nuit.

Lumian n’ayant reçu aucune éducation formelle dans ce domaine, sa connaissance de la musique se limitait à trois choses. Premièrement, les fredonnements occasionnels d’Aurore et les mélodies des flûtes des bergers. Deuxièmement, les chansons provenant d’endroits tels que la Taverne d’Ol, la Place du Village de Cordu et la Salle de Bal Brise, qui étaient souvent agrémentées de paroles et de rythmes suggestifs. Enfin, les psaumes de la messe de l’éternel soleil flamboyant. Cependant, à présent, il se trouvait profondément ému par la prestation du groupe. Son humeur s’est peu à peu apaisée, comme s’il pouvait envisager le village de Cordu et le pâturage d’altitude nichés dans l’obscurité.

C’était une nuit sereine, ornée d’une voûte d’étoiles.

Lumian n’était pas entièrement captivé par la musique. Du coin de l’œil, il scrutait la dame qui se faisait passer pour Theresa, observant attentivement ses moindres gestes.

L’imposteur Theresa semblait très émotif, son comportement passant de la tristesse pendant les passages lyriques à l’exubérance pendant l’ensemble. Elle semble complètement à l’écoute des fluctuations de la musique.

Lumian s’est demandé si elle avait une affinité exceptionnelle pour la musique ou si elle nourrissait un fort désir de jouer et de transmettre quelque chose de profond.

Si c’était le cas, Lumian pouvait provisoirement conclure que l’imposteur Theresa était probablement un acteur de la séquence 7. D’après sa compréhension des voies de bénédiction de l’Arbre Mère du Désir, les Beyonders ne sont généralement pas aussi profondément affectés par les désirs associés à une Séquence après l’avoir dépassée. Cependant, il pourrait y avoir une influence plus prononcée par rapport aux individus ordinaires.

Alors que le temps passe, l’orchestre joue trois symphonies, et le chef d’orchestre se retourne, s’incline et s’adresse au public.

“Le dernier mouvement s’intitule “La fille sous la lune”. J’aimerais inviter la plus belle dame ici présente sur la scène, afin que tout notre orchestre ait l’honneur de prendre une photo avec elle en guise de beau souvenir.”

Franca a rapidement baissé la tête.

Elle n’avait aucune envie d’être choisie et de devenir le centre d’attention.

Cela la mettrait un peu dans l’embarras.

Néanmoins, elle ne s’inquiétait pas outre mesure. Ayant modifié son apparence et sa taille avec Lie, elle ne pouvait être considérée que comme ordinaire et légèrement charmante. Après tout, le plus grand défi d’une démone du plaisir lorsqu’elle suit une cible réside dans sa beauté inhérente, son charisme et son aura qui attire l’attention. Si elle ne devenait pas invisible ou ne restait pas dissimulée dans l’ombre, elle courait le risque d’être découverte.

De telles demandes n’étaient pas rares à Trèves, et plusieurs femmes dans l’assistance étaient impatientes de se manifester.

Pour elles, être choisies symboliserait une reconnaissance importante de leur apparence et de leur comportement.

Le regard de Lumian balaya les participants et se posa finalement sur Aldina et l’imposteur Theresa.

La première semblait visiblement excitée, son impatience transparaissant clairement dans son comportement. En revanche, le corps de la seconde affichait une tension anormale et elle tremblait légèrement, un mélange d’excitation et de nervosité étant évident dans son comportement.

Témoin de ces réactions, Lumian ne put s’empêcher de sourire légèrement, comprenant à peu près la situation de la fausse Theresa.

Le désir de reconnaissance était l’un des désirs fondamentaux d’un récepteur de la séquence 6 de la voie de l’Arbre Mère du Désir !

Il était donc probable que la fausse Theresa soit un récepteur de séquence 6, et pas encore un esprit de l’arbre déchu de séquence 5. Sinon, son désir de reconnaissance n’aurait pas été aussi pressant.

L’invitation à faire monter la plus belle dame sur la scène pour une photo n’était pas une simple coïncidence – Lumian l’avait parrainée lui-même.

Après avoir découvert que la première étape du rendez-vous entre l’imposteur Theresa et Aldina consistait à assister à un concert, Lumian avait cherché à connaître le répertoire de la soirée au Delan Music Hall. Il avait ensuite élaboré un plan conforme au style de Trèves, basé sur le titre du dernier mouvement, en tentant de corrompre l’orchestre.

En fin de compte, il avait réussi à convaincre le chef d’orchestre, non seulement parce qu’il avait utilisé les 1 000 verl d’or de Franca, mais aussi parce que Lumian avait fourni une raison convaincante.

Il s’agissait d’un geste romantique destiné à une certaine dame, un geste motivé uniquement par l’affection, sans aucune attente de réciprocité ou de laisser un nom.

Les gestes romantiques occupaient une place particulière dans le cœur de ces artistes de Trèves.

À travers cet événement, Lumian a cherché à “détecter” si la fausse Theresa nourrissait des désirs exceptionnels.

Un chasseur habile ne pouvait pas se contenter d’attendre que les occasions se présentent, il devait savoir les créer !

Bien sûr, la condition préalable est de disposer de suffisamment d’informations. Sinon, il serait impossible de planifier avec précision ou d’éviter de se faire repérer facilement.

Le chef d’orchestre balaie la salle du regard et repère la femme qu’il estime être la plus belle.

Il supposa également qu’elle était l’objet de l’affection du jeune homme depuis le début de la journée.

Une beauté aussi extraordinaire est rare !

La femme, avec ses yeux gris brillants et ses cheveux noirs soigneusement attachés, s’approcha gracieusement de l’orchestre, tandis que la fausse Theresa s’affaissa sur son siège, incapable de cacher sa déception, ses regrets et sa frustration.

“Comment dois-je m’adresser à toi ?”, s’enquiert le chef d’orchestre auprès de la dame à l’élégante robe de cour noire qui se trouve à ses côtés.

D’une voix douce et mélodieuse, elle a répondu : “Clarice”.

Franca regarda Clarice avec admiration, la trouvant exceptionnellement captivante, bien qu’elle ne parvienne pas tout à fait à en déterminer la raison.

Après la fin du concert, Lumian et Franca ont décidé de ne pas suivre Adaina et l’imposteur Theresa. Au lieu de cela, ils se sont dirigés directement vers la chambre 502 de l’appartement 25 de la rue Ménier, dans le quartier de la place.

Il s’agissait d’un appartement loué qu’ils avaient temporairement vidé en payant. En face, dans la chambre 401 du bâtiment 23, se trouvait le point de rendez-vous choisi par Adaina pour les réunions clandestines.

Ce soir, elle retournerait dans cette même pièce avec la fausse Theresa.

Grâce à la vision Beyonder améliorée de Lumian et Franca, la distance qui les séparait de la salle cible n’était pas suffisante pour leur masquer la situation à l’intérieur. Leur objectif principal était maintenant de rester cachés et d’éviter d’être détectés par la fausse Theresa pendant qu’ils observaient.

En peu de temps, la fenêtre de la chambre 401 de l’appartement 23 situé de l’autre côté de la rue s’est illuminée. Plusieurs lampes murales à gaz ont jeté une vive lueur dans tout le salon.

Immédiatement après, Lumian a été témoin de l’étreinte passionnée entre la fausse Theresa et Adaina alors qu’elles s’approchaient de la baie vitrée.

Leur désir était palpable, mais elles voulaient aussi protéger leur moment intime des regards indiscrets.

“Tu es bien concentrée”, dit Lumian en souriant.

Franca ne répondit pas, sa respiration devenant plus lourde.

” Sois prête “, chuchota Lumian à Franca, en s’assurant que l’attention de la fausse Theresa se portait sur sa compagne.

Franca hocha légèrement la tête et répondit sur son ton habituel : ” Compris. ”

Sa mission première était de guetter tout développement inattendu.

Sans hésiter, Lumian activa la marque noire sur son épaule droite.

Une faible lumière scintilla sous ses vêtements, et il disparut de l’ombre du bâtiment 25.

De l’autre côté de la rue, dans l’appartement, Adaina et l’imposteur Theresa se débattaient avec les rideaux alors qu’elles étaient collées l’une à l’autre, tentant de faire écran à la baie vitrée.

La forme de Lumian se matérialisa soudain, deux mètres derrière la fausse Theresa, face à Adaina, dont les yeux étaient embués de désir et les joues rougies.

Les yeux d’Adaina se rétrécirent et ses pupilles se dilatèrent. Elle n’arrivait pas à comprendre comment un homme grand et mince, aux cheveux blonds et aux yeux bleus, était apparu dans sa chambre sans crier gare.

Pendant un instant, elle a eu l’impression d’être piégée dans un rêve surréaliste. La disjonction entre ses sens physiques et son esprit dérouté était flagrante.

Presque simultanément, Lumian poussa un lourd grognement.

Deux faisceaux de lumière blanche jaillirent de son nez, visant la fausse Theresa et affectant Adaina.

À l’unisson, les deux femmes fermèrent les yeux et s’affaissèrent dans l’inconscience.

Lumian agit rapidement, attrapant la fausse Theresa avant qu’elle ne tombe au sol. Il a ensuite levé sa paume droite et lui a asséné un coup ferme derrière l’oreille.

Un coma mystique combiné à un coma physique !

Une fois la fausse Theresa hors d’état de nuire, Lumian l’a délicatement déposée sur le tapis, tout en gardant une distance prudente avec Adaina, inconsciente.

Il s’accroupit à côté de la femme qu’il soupçonne d’être un Récepteur et commence à fouiller sa robe et son sac à main à la recherche de bidons.

S’étant familiarisé avec les drogues mystiques couramment utilisées par la Société Bliss, Lumian repéra une boîte de sédatifs, dévissa le bouchon et l’approcha du nez de la fausse Theresa, la laissant inhaler son contenu pendant plus de dix secondes.

Ce n’est qu’à ce moment-là que Lumian a poussé un soupir de soulagement. Il rangea le sédatif, ne craignant plus que l’imposteur Theresa ne se réveille brusquement.

Il se leva et se dirigea vers la baie vitrée, dont le rideau n’était que partiellement fermé. Lumian fit signe au cinquième étage du bâtiment opposé avec son pouce et son index formant un cercle, tandis que ses trois autres doigts restaient tendus.

Il informait Franca que l’opération avait été couronnée de succès. La cible était sous contrôle, et elle pouvait le rejoindre maintenant. Lumian aura peut-être besoin d’utiliser la divination par le miroir magique plus tard.

Après avoir tiré les rideaux, Lumian reporta son attention sur la fausse Theresa inconsciente et soupira intérieurement.

Les informations sont cruciales…

Le même principe s’applique à la synergie des capacités.

Sans une compréhension approximative des noms et des caractéristiques des séquences 9 à 5 de la voie de l’Acteur, ainsi qu’une connaissance de leurs désirs et états correspondants, Lumian n’aurait pas pris un risque aussi calculé. Il n’aurait pas été capable de résoudre la situation en quelques secondes.

Quant aux trois capacités du contracté, si elles n’étaient pas soigneusement choisies et harmonisées, elles pourraient facilement être vaincues par un chasseur de séquence 9, un peu comme le monstre bouche-orifice dans les ruines de Cordu. Même avec Traversée du monde des esprits et le Sort d’Harrumph, Lumian pourrait avoir une chance contre quelques Séquence 5, mais ce serait un formidable défi de soutenir de tels efforts.

Alors que Lumian attendait que Franca le rejoigne dans l’appartement adjacent à celui d’Adaina,

Browns Sauron restait cachée dans l’ombre, ses sens aiguisés à l’écoute de la situation derrière le mur, tandis qu’elle observait l’immeuble d’en face.

Elle pouvait déjà discerner les bruits d’Adaina et de la fausse Theresa rentrant dans l’appartement, ainsi que le bruissement des rideaux que l’on tire. Ces scènes semblaient se dérouler parfaitement dans son esprit.

La situation la tourmentait. Elle ressentait un profond sentiment d’injustice et de douleur, comme si elle avait volontairement envoyé son amant dans les bras de sa rivale romantique.

Bien qu’elle ait compris qu’il s’agissait d’un piège soigneusement préparé et que son amant et sa rivale avaient été intimes à de multiples reprises, elle ressentait toujours un sentiment d’inquiétude et d’anxiété écrasant. Les bruits sporadiques ne faisaient qu’alimenter son imagination avec divers scénarios.

Rester debout la mettait mal à l’aise, et s’appuyer contre le mur n’atténuait pas son malaise.

Observant l’appartement dissimulé de Franca et de son jeune amant de l’autre côté de la rue, Browns Sauron ne pouvait s’empêcher de marmonner avec frustration : “Pourquoi n’ont-ils pas encore lancé leur attaque ?”


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bernard Moise
1 mois il y a

Wow après quasi 3mois après avoir découvert lotm (je dormais quasi pas la nuit je faisait des 75 chap par jour )puis lotm je tire mon chapeau à ce site et malheureusement je m en vais vers des sites anglophones pour lire le reste mais je n oublierait jamais tout votre travail et toute la satisfaction que j ai eu en lisant ce poulet de novel, à plus🫡…

Dernière modification le 1 mois il y a par Bernard Moise
Sigurd Goudard
26 jours il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser