Supreme Magus chapitre 1127

Les complots et les manigances, partie 1 |

Traducteur: Ych
———

Lith se leva et fit à Faluel une profonde révérence qu’elle accepta d’un gracieux hochement de tête.

“Alors j’espère que ma prochaine requête ne sera pas aussi grossière qu’elle en a l’air à mes propres oreilles.” dit-elle en soupirant.

“De quoi as-tu besoin ?” demanda Lith.

“Des informations. J’ai beaucoup entendu parler de toi par Scarlett et Protecteur, mais tu ne m’as jamais parlé de toi. Comme tu le sais, je vais bientôt te demander de prouver ta sagesse. La sagesse n’est pas l’intelligence, il n’y a pas de test précis pour cela.

“Ce qui est sage pour certains, d’autres peuvent le considérer comme insensé. Pour te confier une mission sur laquelle nous pensons de la même façon, j’ai besoin de mieux te connaître. Je veux que tu me parles de ta vie, de tes objectifs, de tes idéaux, de tout ce que tu penses que je devrais savoir sur toi.” dit Faluel.

“Cela risque de prendre un certain temps.” Lith soupire.

Faluel fit apparaître deux fauteuils confortables, du thé chaud et de nombreuses pâtisseries. L’Hydre a fait tout ce qu’elle pouvait pour le mettre à l’aise, mais Lith a eu besoin de deux tasses de thé avant de s’ouvrir à elle.

***

Royaume du Griffon, repaire de Xedros le Wyvern.

Le premier Wyvern vivait au sommet de la montagne de la Couronne d’or, près de la frontière sud de la région de Kellar. C’était un sommet si haut qu’il était toujours entouré de nuages que, chaque fois qu’il y avait un orage, les tonnerres peignaient ses glaciers d’une couleur dorée, donnant son nom à la montagne.

La grotte de Xedros était cachée par une épaisse couche de nuages générée par l’un des nombreux réseaux de protection que le seigneur des bêtes de la région avait mis en place autour de sa maison, mais une telle astuce ne pouvait pas entraver la clairvoyance des Yeux de Ménadion.

Habituellement, le mana imprégné dans les nuages mystiques empêchait des techniques comme la Vision de Vie de trouver l’entrée du repaire, mais pour Scarlett le pince-nez du Scorpicore, l’ensemble du réseau de grottes souterraines apparaissait aussi clair que le jour alors même qu’elle le regardait encore de l’extérieur.

Xedros était bien plus âgé qu’elle et était prétendument le meilleur maître de la lumière du royaume des griffons. La Scorpicore était venue à lui pour chercher des réponses, pourtant ce qu’elle voyait soulevait encore plus de questions.

‘Même si Xedros est connu pour être plus un roublard qu’un trompeur, je ne peux pas lui faire confiance. Je ne suis même pas un dragon de moindre importance, alors sa cupidité pourrait prendre le dessus sur sa sympathie.’ pensa Scarlett.

Elle sortit son amulette du Conseil de son objet dimensionnel et informa plusieurs de ses amis de sa position. Ainsi, s’il arrivait quelque chose à Scarlett, sa disparition ne passerait pas inaperçue.

Elle grimaça en voyant Xedros grogner de mépris en la regardant via son système de surveillance, ignorant que les Yeux de Ménadion lui permettaient d’en faire autant. Scarlett conserva sa forme de Bête Empereur qui rivalisait avec celle de l’Hydre tant en puissance physique qu’en maniabilité aérienne.

“Qu’est-ce que tu veux ?” La voix de Xedros ne contenait aucune chaleur lorsqu’il répondit au visiteur inattendu qui frappait à son reseau.

“Enchanté de te rencontrer aussi, Xedros. Nous devons parler des affaires du Conseil.” Après quelques secondes sans réponse, elle ajouta :

“Vas-tu ouvrir la porte, ou veux-tu que j’appelle Feela ?”. Le fait de mentionner le nom du Béhémoth chef du Conseil des bêtes a touché plus d’un nerf.

Xedros se considérait comme un Dragon et, en tant que tel, il tenait en mépris toutes les autres espèces de Bêtes Empereurs. Pourtant, ceux qu’il détestait le plus étaient aussi ceux qui étaient issus de la lignée d’un Gardien.

L’idée qu’un Griffon de moindre importance l’ait battu, s’emparant du trône qui lui revenait de droit, hantait encore les rêves de Xedros. La défaite avait été à la fois politique et physique puisqu’après avoir perdu l’élection, Xedros l’avait provoquée en duel.

Le Béhémot l’avait pilonné si longtemps et si fort que seul le coup de poing de Tyris éclipse le souvenir de cette douleur. Tout comme les Drakes n’avaient pas de flammes d’origine, les Béhémoths n’avaient pas hérité du maelström de vie de Tyris, mais ils partageaient toute la puissance physique de leur parent.

L’idée que la mère et la fille l’avaient facilement battu avait profondément blessé l’orgueil de Xedros, le faisant même douter pendant une journée entière que les Griffons de moindre importance étaient inférieurs aux Dragons de moindre importance.

Après cela, il s’était remis de sa triste gueule de bois et s’était juré de ne plus jamais boire.

Le réseau disparut et les rochers qui lui barraient la route devinrent éthérés tandis que la Wyvern émettait un faible grognement en guise de réponse.

“Qu’est-ce que tu veux, chat ?” dit Xedros en la regardant depuis son trône d’or placé au sommet d’une montagne de pièces d’or.

Maintenant qu’il s’était complètement remis de la blessure que Tyris lui avait infligée il y a près de deux ans, le Wyvern n’hésitait pas à faire étalage de ses richesses et de ses artefacts pour rabaisser les invités indésirables.

Si la créature se tenait sur ses pattes arrière, Xedros devait mesurer plus de cinq mètres (16’5″), son long cou prenant un quart de sa hauteur et se terminant par un long museau de reptile aussi gros qu’un tonneau.

Sa queue mesurait environ 1,67 mètre et se terminait par une épaisse pointe osseuse qui ressemblait au dard d’une guêpe géante. Deux ailes membraneuses dorées partaient de ses pattes avant, reliant ses petits doigts à ses hanches.

Les ailes étaient un peu plus pâles que les écailles qui recouvraient le haut du corps de Xedros et faisaient briller le Wyvern comme une pierre précieuse magistralement taillée sous les lumières mystiques qui éclairaient la grotte.

La splendeur brute de la Bête Empereur était encore accentuée par la masse brillante de richesses qui se trouvait sous lui, ce qui faisait que la plupart de ses visiteurs se recroquevillaient de peur à la vue de leur hôte.

Malheureusement pour Xedros, le Scorpicore n’en faisait pas partie.

Scarlett ne s’est pas laissée impressionner par ses démonstrations théâtrales. Ses yeux se promenaient le long de la pièce, permettant aux Yeux de Menadion de compter les pièces et d’évaluer les artefacts.

‘J’espère vraiment que je serai la plus proche de son repaire quand ce type perdra les pédales et se fera tuer. Je pourrais rénover mes laboratoires avec tout l’or et le platine qu’il amasse inutilement.’ Elle se dit .

“Tu es toujours aussi ringard, lézard”. Son insulte roula sur Scarlett qui n’avait pas honte de son éducation de vulgaire chat domestique alors que ses mots frappèrent l’ego du Wyvern comme un météore.

“Je ne suis pas un lézard, je suis un Wyvern !” Le rugissement de Xedros fit trembler la grotte et plusieurs pièces tombèrent du haut de leur pile, produisant un tintement.

“Leegaain était un lézard et tu es la progéniture de Leegaain, c’est pourquoi tu es un lézard autant que je suis un chat”. Elle répond.

“Que veux-tu, chat ?” Xedros ne pouvait pas argumenter sa logique, seulement maudire le père de tous les dragons d’être odieusement ouvert sur ses origines.

“Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, les bêtes sont maintenant en guerre contre les morts-vivants. Je suis ici parce que tu n’as jamais répondu à l’appel du Conseil et parce que, comme nous sommes collègues maîtres de la lumière, j’aurais besoin de tes conseils.” dit Scarlett.

“Je n’ai pas répondu parce que cela ne m’intéresse pas. Il n’y a rien à gagner dans cette guerre. En plus, j’ai déjà fort à faire avec mon apprentie bien-aimée.” Les lèvres de Xedros se retroussèrent en un rictus cruel, ce qui fit frémir Scarlett.

“Comment ça, ça ne t’intéresse pas ? Ils ont attaqué l’un de tes précieux Wyrmlings et tu as donné ta parole à Lith de l’aider.” dit Scarlett.

“J’ai respecté ma part du marché en soutenant sa demande de faire partie de notre Conseil. C’est lui qui m’a trahi !” Xedros siffle de fureur.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser